Le Faux Rhum de Methos


 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 HL / The Sentinel

Aller en bas 
AuteurMessage
Cixi
Impératrice
Impératrice
avatar

Messages : 2905

MessageSujet: HL / The Sentinel   Sam 27 Fév - 0:35

Cette fois il s'agit de recueils de crossovers ne devant pas dépasser 4000 mots,
avec comme seule contrainte la présence de Methos.

Un avec HL/Doctor Who, un avec HL/ Alerte à Malibu, et un avec HL/The Sentinelle


Dernière édition par Cixi le Dim 11 Avr - 13:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pitchoune
garde rapprochée de Methos
garde rapprochée de Methos
avatar

Messages : 2062

MessageSujet: HL / The Sentinel   Sam 27 Fév - 12:27

« Légende »

Par Pitchoune
Concours Methos Légende - Septembre 2009


Disclaimer :
L'univers et les personnages d' « Highlander » ne m’appartiennent pas, je n’en tire aucun bénéfice. Ils sont la propriété exclusive de MM Widen, Ryscher, Panzer et Davis.
L'univers et les personnages de « The Sentinel » ne m’appartiennent pas, je n’en tire aucun bénéfice. Ils sont la propriété exclusive de MM Danny Bilson et Paul De Meo.


Adam Pierson avait obtenu une dérogation pour intégrer l’université de Cascade. Son statut d’enseignant chercheur lui valu également la charge de superviser un étudiant en 8ème année. Il était relativement petit, brun aux cheveux long et avait un inspecteur comme colocataire. Mais ce détail là, il l’apprit à ses dépens. Le jeune historien travaillait sur la légende des Sentinelles, à savoir des hommes ayant les 5 sens hyper développés. Le sujet était un peu loufoque, quoi qu’à bien y réfléchir, étudier l’existence d’un homme de 5000 ans ne l’était pas moins. Mais ce qui importait à l’instant ce fut cette rencontre inopinée avec cet immortel ayant une envie irrépressible de prendre un quikening. Bien sûr, il ne s’était pas laissé faire. Il s’était même bien battu, mais la seule opportunité pour rester en vie fut de se défenestrer de son bureau et prier pour que le campus soit vide en ce dimanche après-midi. Ce qu’il n’avait pas prévu, c’est que son étudiant était du genre assidu. Blair se rendait à l’université pour récupérer sa thèse et la faire lire à son propre sujet d’étude. Jim l’accompagnait sans vraiment savoir ce qu’il faisait là. Mais lorsque son ouïe se décupla brutalement, lui laissant entendre une bagarre, son instinct de policier prit le dessus. Il sortit son arme et regarda les alentours, sans rien voir bouger. Il se concentra et affina sa vision vers les bruits localisés peu avant, pour finalement voir un corps tomber du 5ème étage. Il couru jusqu’au point de chute pour constater les dégâts… en vain ! Il n’y avait rien et encore moins de corps. Il leva les yeux vers le ciel.

- « C’est le bureau d’Adam. » Lui indiqua Blair en regardant la fenêtre en question.

Ils montèrent vérifier à l’intérieur sans être plus avancé. La vitre était seulement entrouverte. Le bureau était un peu chamboulé mais le courant d’air aurait pu donner le même résultat.

- « Et si on allait rendre visite à ton maître de recherche, grand chef ? » Suggéra Jim.

Ils se rendirent chez Pierson et purent constater sa présence et qui plus est, en excellente santé. Blair avait bien tenté d’inventer une excuse pour expliquer leur intrusion, mais Jim fut beaucoup moins diplomate et lui demanda de lever son tee-shirt vérifier s’il avait des blessures. Pierson sourit et s’exécuta. Puis il disparu dans la cuisine leur préparer un café après les avoir convié à rester. Il était à moitié tranquille, il n’y avait eu personne aux alentours, pas dans les 700 mètres à la ronde quand il s’était écrasé au sol. Il se demanda un instant si la légende des Sentinelles pouvait être fondée.

- « Je suis sûr que c’était lui. Je reconnais son visage. » Dit Jim tout bas à Blair.
- « Il ne s’en serait jamais sortit vivant d’une telle hauteur. » Réfuta Blair.

Pierson revint avec les cafés et se figea un instant. Il se leva et se dirigea devant l’entrée.

- « Décidément aujourd’hui, je suis très demandé. » Marmonna Pierson.

Il ouvrit la porte sur le Capitaine Simon Banks, alias Carl Robinson de son nom d’immortel. Celui-ci s’étonna de voir ses deux comparses en ses lieux, mais improvisa et finalement se retrouva seul dans la cuisine avec Pierson pour aborder l’épineux sujet de l’immortel trainant en ville.

- « Je ne l’ai pas entendu arriver. » S’inquiéta Jim.
- « Tu souffres peut-être d’un déraillement de tes sens. On va faire un essai. Ecoute ce qu’ils disent. » Blair le laissa se concentrer et revint à la charge. « Alors ? »
- « C’est une langue étrangère. » Ne pu que répondre Jim.
- « Adam parle le français mais Simon… » Blair en le regardant de travers.
- « Non, c’est pas du français… je crois que je n’ai même jamais entendu ce langage. » Jim.
- « C’est quel dialecte ? Du russe, du chinois, de l’arabe ? » Tenta Blair.
- « Non, t’as raison, je crois que je déraille sérieusement. » Abdiqua Jim.

Fin.
Revenir en haut Aller en bas
http://tessa1256.skyrock.com/
Atalante
garde rapprochée de Methos
garde rapprochée de Methos
avatar

Messages : 2761

MessageSujet: Re: HL / The Sentinel   Sam 27 Fév - 14:34

IMPOSSIBLE ?
Par Atalante
Concours Methos-Legende. Septembre 2009



L’inspecteur Jim Ellison et son coéquipier, Blair Sandburg, rentraient chez eux quand le flic bifurqua soudain sans crier gare. Ses capacités de sentinelle venaient soudain de l’alerter.
- Quoi ? s’exclama Blair.
Jim leva une main pour lui intimer le silence et continua jusqu’à l’entrée d’un terrain vague. Là, les deux hommes aperçurent deux silhouettes dans la nuit. La vue perçante de Jim lui montrait un homme sur le point d’en tuer un autre avec une épée. Il sauta du véhicule son arme en main et cria « Police ! » en se précipitant vers eux.
L’immortel entendit la voix et hésita. Il tourna la tête et vit l’arme braquée sur lui. Il avait Méthos, le seul et unique, à sa merci et un simple mortel allait lui gâcher ce moment. Mais il ne pouvait pas se permettre de passer quelques années en prison pour tentative de meurtre. Il fit mine de reculer et d’écarter les bras en signe de reddition mais sans lâcher son épée, puis soudain il bascula en arrière et se volatilisa. Jim mit un instant avant de se précipiter. Il découvrir alors une tranchée, sans doute les vestiges d’anciens travaux, qui courrait jusqu’à une palissade et passait par-dessous. Il eut juste le temps de voir l’homme disparaître. Avant de se lancer à sa poursuite, il tourna la tête vers l’autre homme, celui qui avait failli mourir. Blair arrivait avec une lampe torche et il se pencha sur lui, éclairant son visage.
- Il est blessé à la tête, dit Blair.
- Occupe-toi de lui, je vais essayer de rattraper l’autre…

Méthos n’avait pu éviter ce combat et il l’avait perdu. Il avait senti le pommeau de l’épée de son adversaire se fracasser sur son front et puis le néant. Il avait sans doute perdu connaissance. Il sentait le sol froid et humide sous lui et entendit une voix masculine mais il ne comprit pas ce qu’elle disait. L’autre chose qu’il sentit se fut la froidure du métal de sa propre épée dans sa main. Il ne l’avait pas lâchée en s’évanouissant et elle était sa dernière chance de s’en sortir vivant. Il ouvrit les yeux d’un coup mais fut aveuglé par une lumière éblouissante et sans réfléchir il bouscula le porteur de la lampe, se remit sur ses pieds et pointa son épée sur un Blair avachi par terre. Ce ne fut qu’à ce moment là que Méthos se rendit compte qu’il ne sentait pas la présence d’un autre immortel et le jeune homme qu’il menaçait n’était certainement pas son précédent adversaire. Mais il n’eut pas le loisir de pousser plus avant ses réflexions.

Tout s’était passé en un instant. Jim avait dit à Blair de s’occuper de l’homme à terre quand celui-ci avait soudain bondi sur ses pieds, bousculé son coéquipier qu’il menaçait maintenant d’une épée très réelle. L’inspecteur braqua immédiatement son arme sur l’inconnu. Méthos vit le mouvement du coin de l’œil et se tourna brusquement, abandonnant Blair qui ne semblait pas très menaçant. Le mouvement de Méthos, son épée qui décrivit un arc de cercle juste au dessus du visage de Sandburg, il n’en fallu pas plus pour Jim. Une fraction de seconde pour viser le bras qui tenait l’épée et il tira. Une fraction de seconde pendant laquelle Méthos avait bougé son épée et la balle alla ricocher sur cette dernière avant d’aller se ficher dans son cœur.

Blair resta figé un instant avant de se précipiter et de braquer une nouvelle fois sa lampe sur Méthos.
- Il…, commença le jeune homme.
- Il est mort, asséna Jim d’une voix atone.
La sentinelle n’entendait plus les battements de son cœur.
- C’était un cas de légitime défense ! s’exclama Blair pour déculpabiliser son ami.
- Je sais, répondit simplement Jim. Va appeler les secours ?
Blair hésita puis obéit. Jim resta là à regarder l’homme qu’il venait de tuer. Il venait de dire à Blair qu’il pensait que c’était de la légitime défense, mais plus il revoyait la scène dans sa tête, plus il doutait de n’avoir jamais été en danger, lui ou Sandburg. Il se détourna du cadavre et rejoignit la voiture où Blair tentait de contacter le central.
- Ils m’ont mis en attente, se plaignit son coéquipier.
- C’est plus vraiment urgent, laissa tomber Jim d’un ton las.
Mais soudain, il se redressa et regarda son ami sans le voir. Ses supers sens de sentinelle étaient toujours en alerte et il entendit un cœur battre. Pas le sien ou celui de Blair, non, une troisième personne. Il fit le tour de l’endroit pour apercevoir quelqu’un d’autre, mais ils étaient seuls. La seule personne présente en dehors d’eux était… Il se tourna d’un bloc vers l’homme qu’il avait tué et le vit se relever en s’appuyant sur son épée. Jim Ellison ajusta sa vision pour voir l’inconnu porter la main à son cœur, puis essuyer le sang qu’il venait de mettre sur ses doigts avant de tourner son regard vers eux.
Méthos leva son épée en guise de salut et la remis dans son manteau avant de sauter à son tour dans la tranchée et de disparaître. Il ne savait pas pourquoi il avait fait ce geste, les deux hommes près de la voiture ne pouvaient sûrement pas le voir.

Jim se précipita suivi par Blair qui ne comprenait pas ce qui lui arrivait, mais lorsqu’il découvrit que le corps avait disparu, il comprit encore moins.
- C’est impossible ! s’exclama le jeune homme. Il était mort !
- Impossible ? Et moi, suis-je possible ? Je crois que le monde recèle plus d’impossibilité que l’on est capable d’en admettre…

FIN

_______________________________________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: HL / The Sentinel   

Revenir en haut Aller en bas
 
HL / The Sentinel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Faux Rhum de Methos :: Il ne doit en rester qu'un :: Défi écriture :: Anciens textes de défis :: X-Over-
Sauter vers: