Le Faux Rhum de Methos


 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les films de Joseph L. Mankiewicz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cixi
Impératrice
Impératrice
avatar

Messages : 2905

MessageSujet: Les films de Joseph L. Mankiewicz   Dim 2 Jan - 14:57

Joseph L. Mankiewicz


Ses films en tant que réalisateurs :
* 1946 : Le Château du dragon (Dragonwyck)
* 1946 : Quelque part dans la nuit (Somewhere in the Night)
* 1947 : Un mariage à Boston (The Late George Apley)
* 1947 : L’Aventure de madame Muir (The Ghost and Mrs. Muir)
* 1948 : Escape (+ scénariste)
* 1949 : Chaînes conjugales (A Letter to Three Wives)
* 1949 : La Maison des étrangers (House of Strangers)
* 1950 : La porte s’ouvre (No Way Out)
* 1950 : Ève (All about Eve)
* 1951 : On murmure dans la ville (People Will Talk)
* 1952 : L’Affaire Cicéron (Five Fingers)
* 1953 : Jules César (Julius Caesar), adaptation de la pièce de William Shakespeare
* 1954 : La Comtesse aux pieds nus (The Barefoot Contessa)
* 1955 : Blanches colombes et vilains messieurs (Guys and Dolls)
* 1956 : Un Américain bien tranquille (The Quiet American)
* 1959 : Soudain l’été dernier (Suddenly Last Summer)
* 1963 : Cléopâtre (Cleopatra)
* 1964 : Carol for Another Christmas
* 1967 : Guêpier pour trois abeilles (The Honey Pot), film inspiré par la pièce Volpone de Ben Jonson
* 1970 : Le Reptile (There was a Crooked Man)
* 1972 : Le Limier (Sleuth)


Je découvre ce réalisateur... et je voulais vous faire partager mon enthousiasme vers ces vieux films qui ont gardé leur piquant.
Pour le moment, chacun des films que j'ai vu est une histoire romanesque sur fond de vie social. La vue du réalisateur est très noire, il n'hésite pas à montrer les travers de la nature humaine. Mais je préfère les voir comme de jolis conte de fées.
Revenir en haut Aller en bas
Cixi
Impératrice
Impératrice
avatar

Messages : 2905

MessageSujet: Re: Les films de Joseph L. Mankiewicz   Dim 2 Jan - 14:59






L'aventure de Madame Muir

FICHE TECHNIQUE :
Réalisateur : Joseph L. Mankiewicz
Avec Gene Tierney, Rex Harrison, George Sanders, Edna Best, Natalie Wood
Titre original : The Ghost & Mrs Muir
Long-métrage : américain .
Genre : Fantastique Durée : 01h44min
Année de production : 1947
Origine du film : Américain

SYNOPSIS :

Londres, au début du siècle. La ravissante Lucy Muir (Gene Tierney), une jeune veuve, quitte sa belle-famille et va s'installer avec sa fille, Anna (Natalie Wood bien avant West Side Story), et sa domestique, Martha, au bord de la mer, à Whitecliff. Lucy remarque aussitôt une étrange maison que l'on dit hantée par le fantôme du capitaine Cregg dont un portrait inquiétant trône dans une pièce à l'étage. Loin d'être terrorisée, Lucy est au contraire fascinée à l'idée d'habiter avec ce fantôme. Un soir, il lui apparaît...


MA CRITIQUE :

J’ai enfin pu mettre la main sur ce film quasi introuvable. (il est en location sur Glowria)
Et je me demande bien pourquoi il n’est pas plus facilement accessible.
Les décors et les costumes font rêver. Les acteurs ont du talent, même les doublages sont parfaits. La réalisation est impeccable avec des cadrages souvent surprenants et des symboles simples.

Et l’histoire… cela faisait une éternité que je n’avais pas pleuré ainsi devant un film. Pleurer avant même que le dénouement n’arrive, dans l’attente de cette fin que l’on devine mais qui tarde, nous laissant le temps de savourer toute cette histoire d’amour.
Spoiler:
 

Ce film émouvant, ne manque pas d’humour. Pas de réplique à mourir de rire, juste des situations cocasses, qui apportent un peu de légèreté.
J’aurais aimé citer un passage qui m’aurais plus marqué que les autres, mais tout le film porte un élan romantique et sensuel, avec des amours impossibles, des trahisons, la jalousie, des rêves….
Revenir en haut Aller en bas
Cixi
Impératrice
Impératrice
avatar

Messages : 2905

MessageSujet: Re: Les films de Joseph L. Mankiewicz   Dim 2 Jan - 15:00

Le Château du dragon



FICHE TECHNIQUE :

Origine du film : américain
Réalisateur : Joseph L. Mankiewicz
Acteurs : Gene Tierney, Vincent Price, Walter Huston…
Genre : Thriller , Drame / Durée : 01h43min
Année de production : 1946
Titre Original : Dragonwyck




SYNOPSIS :

En 1844, la fille d'un fermier, Miranda Wells, est invitée par une relation Nicholas Van Ryn à venir faire un séjour dans sa maison pour tenir compagnie à sa fille. A son arrivée, la jeune fille trouve ses hôtes très étranges.



Secrets de tournage :

Adaptation
Le château du dragon est l'adaptation d'un roman gothique d'Anya Seton.

Premier film
Le château du dragon est le premier film réalisé par Joseph L. Mankiewicz. Le cinéaste connu pour des films comme Eve, La Comtesse aux pieds nus ou Cléopâtre avait jusqu'ici travaillé à hollywood comme producteur (Furie de Fritz Lang; Indiscrétions de George Cukor) et comme scénariste (Notre pain quotidien de King Vidor).


MA CRITIQUE :

L’aventure de Mme Muir m’a énormément plus, je me suis jetée sur la suite de la filmo de J. L. Mankiewicz.

On retrouve dans son premier film sa réalisation parfaite avec une musique et des cadrages très surprenants qui donnent des sentiments étranges pendant le visionnage, par exemple, la façon de filmer le tableau donne froid dans le dos. Les acteurs sont parfaits, j’aime énormément G Tierney, son enthousiasme nous entraine et ses déceptions nous blesse aussi, elle est incroyable.

Pour ce qui est de l’histoire, je m’attendais plus à un conte comme dans l’aventure de Mme Muir mais cette histoire m’a beaucoup plus aussi. Celle d’une jeune femme rêvant du prince charmant… La romance est très bien menée, et le film est parsemé de petites choses qui font sourire et le tout sur fond de politique et de nouvelle médecine. J’ai passé un excellent moment devant ce film.

- « Tu n’aurais pas dû y aller. Dragonwyck serait resté à l’état de rêve.
- Mon rêve s’est réalisé ! Depuis mon enfance, je rêve de châteaux.
- On n’épouse pas un rêve ! Et lui ? Est-ce que tu l’aimes, lui ?
- Mais il n’y a que lui. Tout est Nicholas. Tu es bizarre, presque comme si tu avais peur. »



5.5/6


Revenir en haut Aller en bas
Cixi
Impératrice
Impératrice
avatar

Messages : 2905

MessageSujet: Re: Les films de Joseph L. Mankiewicz   Dim 2 Jan - 15:00

Eve



FICHE TECHNIQUE :

Origine du film : américain
Réalisateur : Joseph L. Mankiewicz
Acteurs : Bette Davis, Anne Baxter, George Sanders…
Genre : Drame / Durée : 02h10min
Date de sortie cinéma : avril 1951
Titre Original : All about Eve




SYNOPSIS :

Eve Harrington reçoit, des mains d'un vieil acteur, le Prix Sarah Siddons.
L'entourage de celle-ci se souvient de son ascension.




Librement inspiré d'une nouvelle

Le projet du film naquit d'une courte nouvelle de Mary Orr, The Wisdom of Eve, achetée par la Twentieth Century-Fox sans but précis. Après en avoir pris connaissance, Joseph L. Mankiewicz s'en inspira très librement pour rédiger ce qui devint le scénario d'Eve.

Récompenses :

Eve reçut 5 Ocars en 1951 :
* Meilleur film, Meilleur réalisateur (Joseph L. Mankiewicz),
* Meilleur scénario (Joseph L. Mankiewicz),
* Meilleur second rôle masculin (George Sanders),
* Meilleur son,
* Meilleurs costumes.

Il fut également nominé pour 6 autres :
Meilleure actrice (Anne Baxter et Bette Davis), Meilleur second rôle féminin (Celeste Holm et Thelma Ritter), Meilleure musique, Meilleure photographie, Meilleur montage, Meilleurs décors.

Au Festival de Cannes de la même année, Mankiewicz reçut également le prix du jury et Bette Davis le prix de la meilleure actrice. Le scénario fut aussi récompensé par un Golden Globe.
MA CRITIQUE :


Après L’aventure de Mme Muir et DragonWyck, je continue ma découverte de ce réalisateur avec Eve. Je regarde les films en toute confiance après mes deux excellentes surprises. Une réalisation toujours aussi impeccable, des acteurs talentueux, des dialogues précis, des décors et costumes qui font rêver…

Pour ce film, je ne savais pas à quoi m’attendre, et ma surprise fût totale de me retrouver devant un film qui parle de la vraie vie, sans fantôme, sans rêve de château. Et pourtant, on est toujours dans le monde du rêve et on y retrouve la volonté d’une femme prête à tout pour y arriver. Les premières images nous montrent sa réussite et l’épanadiplose m’a vraiment surprise.

Le début à été un peu longuet pour moi, je me suis même ennuyée, mais il fallait montrer cette facette d’Eve et la faire durer pour bien comprendre le personnage. Puis la fameuse soirée d’anniversaire et là, ça devient passionnant. Le retournement de situation prend toute son ampleur, c’est magistral. Et puis ce final symbolique, avec Phoebe qui entre dans la chambre d’Eve…

A noter, l’apparition de M Monroe qui m’a fait sourire, surtout le fait qu’elle soit recalée à l’audition.

5/6
Revenir en haut Aller en bas
Cixi
Impératrice
Impératrice
avatar

Messages : 2905

MessageSujet: Re: Les films de Joseph L. Mankiewicz   Dim 2 Jan - 15:01

La Comtesse aux pieds nus



FICHE TECHNIQUE :

Origine du film : américain
Réalisateur : Joseph L. Mankiewicz
Acteurs : Ava Gardner, Humphrey Bogart, Edmond O'Brien…
Genre : Drame / Durée : 02h08min
Date de reprise cinéma : 5 mars 2003
Titre Original : The Barefoot contessa




SYNOPSIS :

A l'enterrement de Maria Vargas, sous la pluie, Harry Dawes se souvient...
Engagé par le producteur Kirk Edwards pour réaliser un film, ils découvrent leur vedette un soir dans un cabaret de Madrid: Maria Vargas. La danseuse devient alors Maria Vargas, une star hollywoodienne adulée. Mais celle-ci se sent terriblement seule et rêve de rencontrer son prince charmant. Elle finit par le trouver sous les traits du conte Vincenzo Torlano-Favrini, un séduisant milliardaire. Ils se marient, mais Vincenzo cache un terrible secret...





Récompenses :

Edmond O'Brien remporta l'Oscar du meilleur second rôle pour son interprétation de l'agent de publicité Oscar Muldoon.

MA CRITIQUE :


Encore une histoire romantique d’une jeune femme qui rêve de compte de fée et qui se réalise.
Une fois de plus, je suis tombée sous le charme de cette réalisation toute en douceur. J’ai adoré la musique, qui s’accorde parfaitement avec cette époque et aux résonances espagnoles.
Et puis, j’ai aimé la façon dont l’histoire est racontée avec ces multitudes de flash backs qui pourraient donner le tournis mais qui est si bien gérée que chacun des retours en arrière expliquent merveilleusement une scène présente dans les pensées de tout à chacun. Et puis, la soirée chez Maria, racontée par les deux intéressés, avec leur vision différente de la même chose, j’ai trouvé cela vraiment émouvant.
Et comme toujours, une petite légende derrière le film. Cette fois ci, juste un clin d’œil aux chaussures de cette femme.

A. Gardner est vraiment sublime, et H. Bogart est magistral dans l’ami de toujours.
Les tenues sont toutes merveilleuses, même celle qu’elle porte au début du film, avec des touches de coquetterie qui rendent cette femme parfaite. J’ai beaucoup aimé la voir sur le bateau, s’offrant à la vue des invités dans un maillot de bain qui mettait sa silhouette voluptueuse en valeur.

Il me semble qu'il a été recoloré après, mais c'est fait d'une façon très subtile qui ravive la pellicule et enjolive l'œuvre par des couleurs passant de la pastel à au vif selon les scénes. et les jeux d'ombres et lumière sont superbe, notamment lorsque H. Bogart va chercher A. Gardner chez elle et que la lune les éclaire.

Maria Vargas : In Hollywood, it is not easy to become a star.
Harry Dawes : Ah, where is it easy ?



Revenir en haut Aller en bas
Cixi
Impératrice
Impératrice
avatar

Messages : 2905

MessageSujet: Re: Les films de Joseph L. Mankiewicz   Sam 2 Avr - 16:37

Blanches colombes et vilains messieurs

Réalisé par Joseph L. Mankiewicz
Avec Marlon Brando, Frank Sinatra, Jean Simmons
Titre original : Guys and Dolls
Long-métrage américain . Genre : Comédie musicale
Durée : 02h30min / Année de production : 1955

Synopsis :

Nathan Detroit, propriétaire d'un tripot new-yorkais, a un urgent besoin
d'argent. Il va trouver Sky Masterson, un joueur invétéré, et lui propose un
pari on ne peut plus extravagant : Sky doit emmener dîner le soir même à La
Havane une jeune femme oeuvrant pour l'Armée du salut.


Ma critique :


Je savais que c’était une comédie musicale. Mais je ne m’attendais pas à ce que tout soit chanté. J’ai été un peu déçue. Si le résumé me plaisait et les chorégraphies sont jolies, le fait que les paroles ne soient pas traduites ou sous titrées m’a réellement gênée pour la compréhension et j’avoue ne pas l’avoir regardé en entier.
Revenir en haut Aller en bas
Cixi
Impératrice
Impératrice
avatar

Messages : 2905

MessageSujet: Re: Les films de Joseph L. Mankiewicz   Sam 2 Avr - 16:39

Le reptile


Réalisé par Joseph L. Mankiewicz
Avec Kirk Douglas, Henry Fonda, John Randolph
Titre original : There Was a Crooked Man
Long-métrage américain . Genre : Aventure , Comédie , Western
Durée : 02h06min Année de production : 1970

Synopsis :
Paris Pitman Jr., prisonnier à la forte personnalité, se sert de l'humanisme du nouveau directeur pour préparer son évasion. Il manipule ses co-détenus pour obtenir leur aide.

Ma critique :


Il commence fort ce film… Un cambriolage à mourir de rire suivit d’une visite dans la maison close du coin, toute aussi amusante. Le ton est donné, le film ne manque d’humour.

Le film étant de Joseph L. Mankiewicz, je m’attendais une histoire qui tient la route avec des personnages bien pensés et une jolie histoire d’amour… et bien même sans romance, ce réalisateur me surprend. K Douglas est si charismatique que le répondant de J Fonda n’en est que plus appréciable. La complicité des deux acteurs ne fait aucun doute et donne au métrage tout son charme.

J’ai beaucoup aimé que les personnages ne soient ni blancs ni noir mais mitigés, cela leur donne du relief. Ils sont tous attachants, notamment le petit couple de papys. Mais nous sommes en prison et si l’on a les scènes de bagarre et autres tromperie du genre, le côté gentil est vraiment à la base des relations. Mais l’on sait que ce calme n’est que le reflet du respect que tous vouent à Paris, grâce à la carotte qu’il leur fait miroiter. L’utopie du chef de la prison semble inébranlable, et les actions menées pour rendre la prison agréable sont nombreuses. Il n’hésite pas à manipuler Paris pour qu’il manipule les autres prisonniers, c’est amusant. Mais la fin nous rappelle bien que ce sont des prisonniers et que l’on ne se refait pas.

L’histoire reste très simple alors que le thème est complexe. Et la fin est absolument géniale.

A noter : Il paraît que Quentin aurait vu le film avant de tourner Kill Bill…

Revenir en haut Aller en bas
Cixi
Impératrice
Impératrice
avatar

Messages : 2905

MessageSujet: Re: Les films de Joseph L. Mankiewicz   Dim 21 Aoû - 21:45

Le Limier

Réalisé par Joseph L. Mankiewicz
Avec Laurence Olivier, Michael Caine, Alec Cawthorne
Titre original : Sleuth
Long-métrage britannique . Genre : Thriller , Drame
Durée : 02h18min Année de production : 1972

Synopsis:

Sir Andrew Wyke, un riche auteur de romans policiers anglais, a invité Milo Tindle, un coiffeur londonien d'origine plus modeste, à lui rendre visite dans sa somptueuse résidence, aménagée et décorée avec un art consommé du trompe-l'oeil. Maniaque de l'énigme et de la mystification, cachant mal son mépris pour ce parvenu dont il connaît la liaison avec son épouse Marguerite, Andrew lui propose de simuler un cambriolage pour toucher l'argent de l'assurance. Milo, impressionné par Wyke, accepte...

Secrets de tournage :

Un succès d'abord théâtral
La pièce de théâtre Le Limier, dont le film est tiré, est restée à l'affiche pendant huit années en Grande-Bretagne, totalisant 2359 représentations. Le succès de la pièce ne s'est pas démenti puisqu'à Broadway, aux Etats-Unis, la pièce a été jouée plus de 2000 fois. Elle a remporté un Tony Award en 1970.


Ma critique:

Ce réalisateur ne cesse de me surprendre.

Après une des plus belles histoires d'amour que j'ai eu l'occasion de voir, L'aventure de Mme Muir, j'avais enchainé avec Le château du dragon. Deux films ou les décors ont une place a part entière dans le film, donnant l'impression de faire partie du casting. Mais dans Le limier cette impression est bien plus forte avec tous ces petits détails et ce Jack le marin. Le côté psychédélique et théâtral donne au film une dimension surréaliste que j'ai vraiment appréciée.

Comme dans les deux films précités, l'histoire d'amour, bien qu'elle ne soit que le fond de l'intrigue, donne une note un peu glamour à ce subtil mélange de manipulations. Les dialogues sont souvent à double sens et prononcé de façon si naturelle que leur subtilité rend l’œuvre encore plus passionnante à décortiquer. Bien plus présent que dans les autres films que j’ai vu de ce réalisateur, cette satire sociale opposant les personnes de milieu modeste aux nobles, par la représentation de ces deux hommes dont l’un pense au paraître et a l’avoir alors que le second ne pense qu’a être et à ressentir, est une tour de force excellemment réalisé.

Comme toujours les acteurs sont incroyables, j'ai eu l'impression de découvrir Mickael Caine. Dans la première partie du film, j’avoue avoir eu du mal à le cerner. Puis, dans la seconde partie, son jeu m’a simplement époustouflé.

Les rebondissements ne manquent pas, et l’humour est plaisant. Je ne me suis pas ennuyée, et je pense revoir le film pour profiter encore plus pleinement des détails qui aurait dû me mettre sur la piste mais que je n’ai pu percevoir tant les situations s’enchainent et m’ont emportée.

6/6
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les films de Joseph L. Mankiewicz   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les films de Joseph L. Mankiewicz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joseph L. Mankiewicz.
» All about Eve, de Joseph Mankiewicz (1950)
» Le modus operandi du dictateur KANAMBE AKA Joseph Kabila
» Joseph Gordon-Levitt
» Les films qui n'auraient jamais dû avoir de suite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Faux Rhum de Methos :: Squattage de Péniche :: Critiques Ciné-
Sauter vers: